KALÉIDOSCOPE

Journée conférence

1er juin 2020

Présentée à Québec et en webdiffusion
(Ouverte à tous!)

Communiquer avec les jeunes AUTISTES

Des ENFANTS et des ADOS qui vivent en SITUATION de VULNÉRABILITÉ
et un PROGRAMME D’INTERVENTION inspirant
conçu pour eux

SEXUALITÉ DES ADOS : portrait de la génération 2020

Les stratégies de DÉSESCALADE d’un ÉTAT de CRISE

L’impact méconnu des GESTES DE CIVILITÉ sur la VIOLENCE chez les JEUNES (et les moins jeunes)

1
sujets
d'actualité
1
experts terrain
de grande qualité
0
témoignage
éclairant

Des expertises pour mieux comprendre.
Des outils et des ressources pour mieux intervenir.

Voilà de quoi est faite cette journée

à laquelle vous êtes chaleureusement invités

KALÉIDOSCOPE

Fragments de vécus et expertises étoffées, réunis
pour que ces jeunes puissent briller comme un kaléidoscope et son verre coloré.

Une ​journée pour tous ceux qui travaillent avec les jeunes

Chaque année, des centaines de professionnels et d’intervenants des écoles, des policiers, des intervenants des organismes communautaires, des éducateurs spécialisés, des psychoéducateurs, des professionnels des CIUSSS et des Centres jeunesse, des médiateurs familiaux, des travailleurs sociaux et de rue et plusieurs autres professionnels encore assistent fidèlement à ces journées sur les jeunes et la santé mentale. Ces journées s’adressent à toutes celles et ceux qui travaillent de près ou de loin avec les jeunes.

1er juin 2020
Présentée à Québec et en webdiffusion

Accréditation - Formation continue

Une attestation de participation est fournie à tous les participants qui assistent à nos journées conférences, que ce soit en salle ou en webdiffusion.

Le nombre d’heures reconnues sera indiqué ici, une fois la demande de reconnaissance approuvée par le Barreau du Québec.

Le nombre d’heures reconnues sera indiqué ici, une fois la demande de reconnaissance approuvée par l’OTSTCFQ.

Programmation complète

À 14 ans, Max avait des problèmes de sommeil, était agressif et anxieux. Il ne se sentait pas aimé et baignait dans une atmosphère de stress parental élevé. Il avait des idées suicidaires.

Mais ça c’était le Max d’avant.

Son sommeil est aujourd’hui régulier, il a un niveau normal d’anxiété, est moins agressif et a depuis développé une complicité avec son père.

Tout ça, c’est grâce au programme d’intervention sociale AIDES, inspiré de l’approche britannique Children in Needs, qui a pour but de répondre aux besoins singuliers des enfants de 0 à 17 ans qui vivent en situation de vulnérabilité.

Au cœur du projet, un modèle unique de collaboration entre enfants, parents et intervenants qui se fait au profit du développement des jeunes.

L’approche porte fruits : elle a maintes fois permis de surpasser les blocages avec les familles et elle semble influencer positivement la capacité des intervenants à aller chercher des ressources et des services pour les enfants.

Le programme répond aussi aux 41 articles de la Convention internationale des droits des enfants.

Derrière AIDES se trouve l’équipe de Claire Chamberland, professeure émérite au Département de travail social de l’Université de Montréal, une sommité dans le domaine de la protection et du développement des enfants au Canada et à l’international.

Le 1er juin, elle monte sur scène.

Plongeon vers la découverte d’une approche d’intervention sociale à l’image de son instigatrice et de son équipe : mobilisatrice, efficace, inspirante et très humaine.

Claire Chamberland est professeure émérite à l’Université de Montréal. Elle a été titulaire de la Chaire de recherche sur la victimisation des enfants et directrice du groupe de recherche et d’action sur la victimisation des enfants (GRAVE). Elle a été co-directrice du Centre d’excellence canadien pour la protection et le bien-être des enfants et directrice de l’Institut de recherche pour le développement social des jeunes. Ses recherches ont notamment porté sur la maltraitance psychologique, les liens entre la violence conjugale et parentale et sur le développement et l’évaluation de trois innovations sociales pour promouvoir le développement des jeunes vulnérables : les Scientifines, le projet MAP (Mère avec pouvoir) et l’initiative AIDES.

AIDES (Action intersectorielle pour le développement des enfants et leur sécurité) est une initiative destinée aux intervenants qui œuvrent auprès des jeunes de 0 à 17 ans vivant en contexte de vulnérabilité, dont les besoins à combler nécessitent l’implication de plusieurs partenaires. Le programme a pour mission de favoriser et de soutenir les démarches de collaboration entre les enfants, les parents et les intervenants des divers réseaux et organisations, dont les écoles, les CISSS, les milieux de garde, les organismes communautaires, les organismes de soutien à la famille et bien d’autres encore.

Composer avec un jeune en état de crise, ce n’est pas une mince tâche. Et désamorcer la crise, encore moins.

Michael Arruda le sait bien. L’ex-policier du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a passé les 15 dernières années à intervenir principalement auprès des personnes en crise. Son expérience sur le terrain et son empathie pour les personnes vulnérables font de lui un des meilleurs experts en intervention en situation de crise.

Le 1er juin, il monte sur scène et partage avec vous les techniques de désescalade d’une crise. Ces stratégies, basées sur la communication et accessibles à tous, lui ont maintes fois permises d’éviter le recourt à la force lors d’interventions et assurer un dénouement pacifique à la situation.

Outils efficaces d’un expert en désescalade pour aider les intervenants à composer avec un jeune en état de crise.

Michael Arruda a été policier au SPVM pendant plus de 25 ans et agent conseiller en santé mentale pendant plus de 15 ans. Il a formé des centaines d’intervenants de tous les domaines à mieux intervenir auprès des personnes en crise. Il enseigne la communication stratégique et l’intervention auprès des personnes vulnérables à l’École nationale de police du Québec (ENPQ) et il est conseiller expert pour diverses organisations. Il est sollicité pour son expertise un peu partout au Canada et à l’étranger.

À quoi ressemble la vie sexuelle et affective des ados en 2020?

Myriam Day Asselin en a une petite idée!

Cette sexologue passionnée fait partie de l’équipe de Tel-Jeunes. Tous les jours, elle devient un témoin unique du vécu, des préoccupations et des grands questionnements des jeunes en matière de sexualité.

Le 1er juin, elle expose le tableau actuel de cette facette de leur vie et partage avec vous les besoins réels des jeunes qui se cachent derrière les questions qu’ils adressent présentement aux intervenants de Tel-Jeunes en matière de sexualité.

Myriam Day Asselin est sexologue et coordonnatrice au développement des contenus à Tel-Jeunes.

Tel-Jeunes est un service d’aide confidentiel pour les jeunes, accessible 24/7, 365 jours par année. Depuis ses débuts, Tel-jeunes est venu en aide à quelque 1 800 000 jeunes partout au Québec. Les intervenants professionnels de Tel-jeunes ne donnent pas de réponses toutes faites ou de solutions instantanées, mais travaillent plutôt à outiller les jeunes afin de leur permettre d’exercer un meilleur contrôle sur leur vie. Avec l’intervenant, le jeune amorce une réflexion qui l’aidera à choisir les comportements qui lui permettront de répondre à ses besoins. C’est un service personnalisé, basé sur le « ici et maintenant ».  Les outils et les stratégies développés au cours de l’intervention seront utiles à long terme pour le jeune.

Se présenter en serrant la main. S’excuser après avoir accroché une personne dans le corridor. Éviter de mettre ses pieds sur la table quand on mange… Et si on vous disait que des gestes aussi banals ont le pouvoir de faire diminuer la violence? Et que c’est par les règles de civilité que les enfants et les ados en viennent généralement à maitriser leurs réactions spontanées et leurs émotions agressives?

Et si on vous confiait que c’est en apprenant à respecter tous ces petits gestes de civilité que les jeunes apprennent ce qu’est l’égalité devant les règles, le respect réciproque, la confiance mutuelle et préférer la loi à l’insécurité, par exemple?

Assez dit!

Le 1er juin, nous laissons à Denis Jeffrey le soin de vous l’expliquer! Et c’est avec une tonne d’exemples concrets, superhéros compris, qu’il le fera!

Détour sympa et éclairant dans le pouvoir méconnu des petits gestes de civilité et leur impact surprenant sur la violence, le tout présenté par un sociologue passionné qui est aussi professeur à la Faculté des sciences de l’éducation à l’Université Laval.

Denis Jeffrey est sociologue de formation, directeur du Centre de recherche universitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE-Laval) et professeur titulaire au Département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval, à Québec. Il est l’auteur de nombreux livres et il a mené plusieurs études reliées au milieu scolaire, dont certaines sur la violence scolaire.

Le premier est psychiatre pour enfants et adolescents. C’est un homme de science poussé par une grande passion pour la complexité de l’humain, et des jeunes en particuliers.

Le deuxième est une personne autiste. Les subtilités humaines, ce n’est vraiment pas sa tasse de thé.

Pourtant, les deux se comprennent à la perfection (ou presque!).

Et c’est une chance car, ensemble, le Dr. Baudouin Forgeot d’Arc et Mathieu Giroux nous expliquent comment les jeunes autistes perçoivent, comprennent et évaluent leur environnement social. Et surtout, comment on peut en arriver à surpasser l’incompréhension, les faux pas et les difficultés qui caractérisent trop souvent les interactions entre autistes et non-autistes. Après tout, ces deux “mondes des merveilles” ont peut-être plus de chose en commun que ce que nous croyons!

Et ce n’est pas tout!

Mathieu, maintenant adulte, vous dira en quoi la crise, l’automutilation, la violence physique et l’opposition ont des finalités différentes chez les jeunes autistes. Et c’est avec des exemples personnels qu’il le fera.

Présentation à 2 voix, unique et sans tabou, qui permet de comprendre l’ampleur des défis que peut vivre un jeune autiste lorsqu’il interagit avec une personne non autiste.

Dr. Baudouin Forgeot d’Arc est psychiatre pour enfants et adolescents et chercheur au CHU Ste-Justine. Il est membre associé au Centre de recherche du CIUSSS du Nord-de-l’Ile-de-Montréal. Il est professeur agrégé au Département de psychiatrie de l’Université de Montréal et gestionnaire médical du Centre intégré des réseaux en neuro-développement de l’enfant.

Mathieu Giroux est une personne autiste, mais aussi un chercheur, un collaborateur-expert, un enseignant, un blogueur et un conférencier sur l’autisme.

Nos experts

Claire Chamberland

Claire Chamberland est professeure émérite à l’Université de Montréal. Elle a été titulaire de la Chaire de recherche sur la victimisation des enfants et directrice du groupe de recherche et d’action sur la victimisation des enfants (GRAVE). Elle a été co-directrice du Centre d’excellence canadien pour la protection et le bien-être des enfants et directrice de l’Institut de recherche pour le développement social des jeunes. Ses recherches ont notamment porté sur la maltraitance psychologique, les liens entre la violence conjugale et parentale et sur le développement et l’évaluation de trois innovations sociales pour promouvoir le développement des jeunes vulnérables : les Scientifines, le projet MAP (Mère avec pouvoir) et l’initiative AIDES.

AIDES (Action intersectorielle pour le développement des enfants et leur sécurité) est une initiative destinée aux intervenants qui œuvrent auprès des jeunes de 0 à 17 ans vivant en contexte de vulnérabilité, dont les besoins à combler nécessitent l’implication de plusieurs partenaires. Le programme a pour mission de favoriser et de soutenir les démarches de collaboration entre les enfants, les parents et les intervenants des divers réseaux et organisations, dont les écoles, les CISSS, les milieux de garde, les organismes communautaires, les organismes de soutien à la famille et bien d’autres encore.

Michael Arruda

Michael Arruda a été policier au SPVM pendant plus de 25 ans et agent conseiller en santé mentale pendant plus de 15 ans. Il a formé des centaines d’intervenants de tous les domaines à mieux intervenir auprès des personnes en crise. Il enseigne la communication stratégique et l’intervention auprès des personnes vulnérables à l’École nationale de police du Québec (ENPQ) et il est conseiller expert pour diverses organisations. Il est sollicité pour son expertise un peu partout au Canada et à l’étranger.

Myriam Day

Myriam Day Asselin est sexologue et coordonnatrice au développement des contenus à Tel-Jeunes.

Tel-Jeunes est un service d’aide confidentiel pour les jeunes, accessible 24/7, 365 jours par année. Depuis ses débuts, Tel-jeunes est venu en aide à quelque 1 800 000 jeunes partout au Québec. Les intervenants professionnels de Tel-jeunes ne donnent pas de réponses toutes faites ou de solutions instantanées, mais travaillent plutôt à outiller les jeunes afin de leur permettre d’exercer un meilleur contrôle sur leur vie. Avec l’intervenant, le jeune amorce une réflexion qui l’aidera à choisir les comportements qui lui permettront de répondre à ses besoins. C’est un service personnalisé, basé sur le « ici et maintenant ». Les outils et les stratégies développés au cours de l’intervention seront utiles à long terme pour le jeune.

Denis Jeffrey

Denis Jeffrey est sociologue de formation, directeur du Centre de recherche universitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE-Laval) et professeur titulaire au Département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval, à Québec. Il est l’auteur de nombreux livres et il a mené plusieurs études reliées au milieu scolaire, dont certaines sur la violence scolaire.

Dr. Baudouin Forgeot d’Arc

Dr. Baudouin Forgeot d’Arc est psychiatre pour enfants et adolescents et chercheur au CHU Ste-Justine. Il est membre associé au Centre de recherche du CIUSSS du Nord-de-l’Ile-de-Montréal. Il est professeur agrégé au Département de psychiatrie de l’Université de Montréal et gestionnaire médical du Centre intégré des réseaux en neuro-développement de l’enfant.

Mathieu Giroux

Mathieu Giroux est une personne autiste, mais aussi un chercheur, un collaborateur-expert, un enseignant, un blogueur et un conférencier sur l’autisme.

Je veux m'inscrire!

Modalités

Avant de procéder à votre inscription, assurez-vous de lire Les petits caractères pour connaître notre politique de désistement et de remboursement.

Les modes de paiement suivants sont acceptés :

  • carte de crédit (il n’est pas nécessaire d’avoir un compte Paypal pour payer par carte de crédit)
  • ou chèque.

Si vous choisissez de payer par chèque, veuillez adresser celui-ci à l’ordre de Conférences Connexion S.E.N.C. et l’envoyer par la poste à l’adresse suivante:

Conférences Connexion S.E.N.C.
1490, chemin de Chambly, bur. 206
Longueuil (Québec) J4J 3X3

Inscriptions en salle

Auditorium Roland-Arpin du Musée de la Civilisation
85, rue Dalhousie
Québec, QC G1K 8R2

Inscriptions en webdiffusion (individus)

Nous avons le plaisir de rendre la webdiffusion disponible à tous!

N’hésitez pas à consulter notre FAQ pour obtenir plus d’informations à propos de la webdiffusion! 🙂

Inscriptions en webdiffusion (groupes)

Nous avons le plaisir de rendre la webdiffusion disponible à tous!

Un seul mot de passe est fourni par inscription. Les groupes qui assistent à la journée en webdiffusion devront donc tous être présents dans la même salle. Une liste de participants devra également être produite.
 
N’hésitez pas à consulter notre FAQ pour obtenir plus d’informations à propos de la webdiffusion! 🙂

Besoin d'aide?

N’hésitez pas à communiquer avec nous!
Que ce soit par courriel, par téléphone ou via le clavardage, on se fera un plaisir de vous aider! 🙂
info@conferencesconnexion.com
438 813-8323 | 1 855-240-5222

On ne se connaît pas encore?

Au cours des 12 dernières années, l’équipe des Conférences Connexion a plongé au cœur de plus de 100 réalités qui affectent la vie des jeunes avec plus de 150 experts de tous les domaines. Chaque fois, ces journées font de nous de meilleurs professionnels. Et, sans aucun doute, de meilleurs humains. 😉   L’équipe des Conférences Connexion
Scroll to Top